L'équilibre ou le chaos, à vous de décider
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chute dans un nouveau monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Fabien Smith
Marchand errant
avatar


MessageSujet: Chute dans un nouveau monde   Mer 1 Avr - 10:29

Fabien, qui avait toujours été un maître des airs, était maintenant en chute libre sans rien pour le rattraper. Son corps élancé qui, habituellement, laissait couler l'air sur lui était, actuellement et frénétiquement, entrain de s'y rattraper. Il n'arrivait pas à croire ce qui lui arrivait ; jamais il n'avait volé aussi haut dans les airs.

Lorsqu'il commença à prendre conscience de ce qu'il devait faire, il frappa le sol dans un bruit d'os qui brise alors même que le sol, selon son estimation, était à plus d'un kilomètre. Il ne put donc aucunement se préparer et perdit conscience en touchant le sol.

Lorsqu'il se réveilla, il n'avait aucune idée du temps qui était passé depuis son écrasement. En regardant autour de lui, il se rendit compte qu'il n'avait aucune idée d'où il était. Son bras droit lui faisait mal à au moins deux endroit distincts et il ne parvenait pas à le bouger.


« Je dois absolument trouver où je suis et ainsi trouver la ville la plus proche. Je n’arrive pas à crois que je suis venu sans véhicule. »

Il inspecta alors son environnement. Une grande plaine sans l'ombre d'une bâtisse et sans l'ombre d'une âme qui vive. Pas une montagne à l'horizon et juste quelques petites collines. L'herbe verte et le vent chaud semblaient indiquer un printemps tirant vers sa fin ou un été dans toute sa splendeur. Seulement trois arbres dans toute cette plaine.

Le plus étrange dans tout cela c’était que les couleurs semblaient éclatantes à un point que le Soleil ne pouvait les emmener généralement.


* Justement le soleil, sa chaleur, elle est différente! Je la sens se déplacer sur moi. *

Fabien prit alors le temps de bien sentir son environnement et fut agréablement surpris.

* Hmm! Ça sent la bonne herbe fraiche. *

Lorsque l'homme toucha l'herbe en question il retira sa main d'un coup sec ce qui eut pour effet de faire bouger le reste de son corps et du même coup son autre bras. Il ne put pas retenir une plainte de douleur.

* Étrange, lorsque j'ai touché à cette herbe je me suis retrouvé à être piqué par tous les brins comme si c’était des aiguilles. *

C'est après cette remarque mentale que Fabien remarqua qu'il était sur un chemin étroit.

« Bon et bien le grand, il te reste plus qu'à marcher. Tu as voulu faire le con en venant sans véhicule et bien marche! »

Fabien se leva alors et lorsqu'il fut debout retomba par en arrière et atterrit sur son derrière.

« Mais quoi encore, j'ai gardé mon sac à dos en vol!? Quel est ce poids dans mon dos? »

Lorsqu'il tourna la tête et vit des ailes partant de son dos, il sombra de nouveau dans l'inconscience sous le choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane Lothlorien
Nouvelle Arrivée
avatar


MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   Mar 7 Avr - 18:30

[ Je vais comme si c'était la suite de l'arrivé d'Ariane (tu peux aller voir mon histoire, dernier paragraphe haha), un peu comme tu as fais, je crois. ]

Cela faisait seulement quelques minutes qu'Ariane s'était réveillée, et déjà, elle n'en pouvait plus. La douleur était si intense, si vive, qu'elle aurait souhaité disparaître pour ne plus rien sentir. La douleur la rendit si aveugle qu'elle ne remarqua même pas le beau paysage qui se tenait juste en avant de son regard. L'horizon présentait des plaines à perte de vue et du gazon vert, beaucoup de gazon, dépourvu d'arbres. Le soleil, très fort -il devait être prêt de midi-, déjà haut dans le ciel tapait en plein sur son visage, aggravant sa brûlure. Même sa blessure sur son épaule paraissait superflue vue au mal que sa tache de naissance lui causait. Son tattoo, formant des lignes discordes et sans aucun lien entres-elles, tapissaient la moitié gauche du visage d'Ariane. Il était d'une couleur rouge, rouge sang.

La chaleur, probablement mélangé à son agonie, lui donna un mal de tête si intense que toute la terre paraissait tourner à l'entour d'elle. Elle était coincée dans un tourbillon psychologique, car rien autour d'elle ne bougeait réellement. Rien, excepté l'homme qui passa si près d'écraser Ariane en tombant du ciel, sans même l'apercevoir. Ariane aussi ne le vit pas tout de suite, trop préoccupé par son propre bien-être. Et puis, lorsque la douleur fut à son apogée, et qu'Ariane ne pouvait plus retenir ses cris, elle se dissipa d'un coup. Ariane fondit en sanglot, incapable de se retenir plus longtemps. Ses yeux embués voyaient enfin.

Ariane, qui n'avait pas l'habitude de sortir souvent de l'orphelinat n'avait pas souvent eu la chance de voir l'extérieur, et son environnement. Elle avait cependant lu dans quelques livres, et vu, les paysages d'Irlande. La première pensée qui lui venu fut :

* Ah. * Elle soupira. * Je vois.. Ce doit être l'Irlande, vu ce gazon si vert et cet air si chaude.. Pourquoi m'auraient-ils capturés au lieu de me tuer comme les autres .. ? *
Et le souvenir douloureux de ses compagnes mortes sur le sol lui revenu. Un air mélancolique la saisit. Décidée à s'en débarrasser, elle se leva (rasa par deux fois de retomber, ses muscles étant faibles du choc) et commença à marcher. Flattant doucement son visage, elle se demanda à quoi elle pouvait ressembler maintenant, et surtout, où elle se trouvait et la raison qu'elle était là.

Une voix, une voix masculine attira son attention. Surprise, mais aussi curieuse en ressentant tout à la fois de la peur -peur des Irlandais qui avaient bombardé sa dernière résidence-. N'ayant aucun obstacle à son champ de vision, elle le vit bien vite. Il était seul, et venait de se jeter par terre. C'est du moins l'impression qu'elle eut. Elle attendit quelques minutes qu'il se relève, mais rien ne se passa. Oubliant toutes ses craintes, elle alla vers lui en courant, se jeta à genoux près de lui, ayant maintenant la pensée qu'il était peut être un autre prisonnier comme elle et qu'il avait besoin d'aide. Cependant, ce qu'elle vit la figea net et avant même qu'elle lui ait touché. L'homme en question avait des ailes dans le dos, et Ariane était trop surprise pour faire quoi que ce soit. Elle se laissa retomber en position assise sur ses pieds, mille et une question en tête. Et pourtant elle n'avait jamais lu sur des hommes ayant des ailes dans le dos. C'était donc un concept inconnu d'elle et de son grand savoir. Déconcerté, elle préféra rester assise là, et attendre qu'une solution lui vienne que de partir en courant sur l'impulsion. Ariane réfléchissait avant d'agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien Smith
Marchand errant
avatar


MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   Ven 10 Avr - 21:20

Lorsque Fabien se réveilla, il vit qu'il n'était plus seul. Il s’assit de nouveau et remarqua qu'il avait encore les mêmes problèmes avec l'herbe qui piquait ses mains. L’homme remarqua alors qu’il avait bien des difficultés à mettre sa vue au focus.

« Bonjour! » dit-il d'une voix manquant encore de présence.

* Wow! Fabien t'es presque tombé sur une jeune dame séduisante. *

Il ne put s'empêcher de contempler cette dame et, malgré les belles formes qu'elle semblait avoir, elle ne les mettait pas en valeur.

* Ah un peu d'aide tiens je dois être dans une région reculé des États-Unis, car les mœurs vestimentaires ne sont pas réduites au minimum. *

Fabien remarqua alors que la personne devant lui ne semblait pas très à l’aise, même presque prête à courir. Il remarqua alors qu'il la fixait bêtement avec la bouche ouverte.

« Euh, désolé, j'étais sur le point d'attraper les mouches moi. » dit-il en refermant celle ci.

Durant les secondes suivantes, il se demanda pourquoi la dame n'était pas à l'aise et après cette petite interrogation, il perçu l'ombre des ailes attachées à son dos. Il fut pris d'une légère panique.


« Désolé, je ne voulais pas vous faire peur. Je ne sais pas pourquoi ses ailes me suivent et sont accrochées sur moi. »

Après quelques secondes d'une gêne naissante.

« Je suis Fabien, Fabien de la Gray Falcon Team. Vous avez sûrement entendu parler de moi si je suis dans votre région. »

Il se rappela alors qu'il n'avait aucune idée d'où il était.

« Je ne voudrais pas vous paraitre impoli, mais où sommes-nous? »

Sa vue eu, alors, une réaction des plus surprenantes. Il se retrouva avec un plan agrandi des deux beaux atours dissimulés par les vêtements de la dame.

Tout en fixant quelque peu. * Domage que tu sois si vieux. Elle va en faire craqué des cœurs dans sa vie celle-là.*

C’est alors que Fabien se rendit compte que le soleil de midi plombait sur eux et que sa peau le brûlait. Même si le soleil ne devait pas avoir cette puissance il se dit qu’il devait ressembler à un homard tellement il chauffait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane Lothlorien
Nouvelle Arrivée
avatar


MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   Dim 12 Avr - 13:49

La surprise d'Ariane lorsqu'il lui parla était encore plus grande. Il aurait probablement dû se taire ou encore rester évanoui. Elle n'était pas prête de lui parler, autant émotionnellement que psychologiquement. Cependant, les manières d’Ariane étaient polies et c'était de son devoir de réagir. Ne pas lui répondre aurait été odieux. Prenant alors tout son courage qui lui restait, elle lui répondit d'un faible "Bonjour". Jamais elle n'avait été aussi craintive en observant quelqu'un. Comme il était étrange! Ses pauvres nerfs, peu soumis à de la pression durant ces dernières années étaient sous le point d'éclatés. La crise n'était pas loin, déjà qu'elle avait pleuré peu de temps avant. Durant son analyse, elle remarqua également dans le regard de l'homme que lui-même n'était pas vraiment à l'aise, et ça, avant même qu'il lui dise que ces ailes n'étaient pas habituelles. D'après elle, ce jeune homme était beaucoup trop amical et accueillant pour elle. * Il devrait avoir plus de contenance, que lui prend-t-il ?.. * Le visage qu'a fait Ariane à la phrase des mouches était un mélange de dégoût et d'amusement. Elle avait l'air probablement plus stupide que lui encore. * Mais de quoi parle-t-il ? N'a-t-il aucunes manières? Pourquoi ne se relève-t-il pas pour m'offrir un support et me relever également? * Elle passa de la peur à l'exaspération. Quelqu'un qui avait aussi peu de classe ne pouvait certainement pas être un soldat. Au moins, elle était sauvée. Ces dernières paroles accompagna la gêne de son côté et Ariane n'avait pas décidé d'en dire plus. Parler n'était pas vraiment nécessaire, mais Fabien ne pensait pas la même quand il se présenta.

" Mon nom est Ariane Lothlorien, et jamais de ma vie je n'ai entendu parlé de vous. "
C'est à peine qui lui laissa finir sa phrase qu'il lui demanda aussi où ils étaient. Ariane eut un mouvement de recul et de pitié. Il était probablement aussi perdu qu'elle, et pire encore, peut-être avait-il souffert...
" Monsieur, le lieu où nous sommes m'est inconnu également. Cette température, ce climat, ce paysage, rien de tout cela me rappelle ma résidence. J'espérais que vous pourriez m'en dire plus, étant donner que mes souvenirs sont confus. Quand je ferme les yeux, je ne vois que le feu ardent, des flammes brûlante et je sens encore la chaleur sur ma peau.. ( En disant cela, son tattoo lui brûla le visage d'une douleur vive et elle échappa un cri ). Je suis souffrante de la mémoire, mais je puis partager mes craintes. Les Irlandais ont déclaré la guerre à mon Angleterre, et peut-être m'ont-il fait prisonnière avec vous? Dieu sait.. "

Lorsqu'elle parla, elle soutenait son regard. C'était dans son habitude de fixer les gens dans les yeux à qui elle parlait. Lorsqu'elle vu ses yeux fixer sa poitrine, elle se leva d'un bond et s'indigna,
" Comment osez-vous? De ma vie je n'ai pas rencontré beaucoup d'hommes et pourtant, c'est cette image là que vous voulez me donner de votre genre? J'ai oublié votre manque de respect en m'abordant ainsi au début car je vous croyais aussi malheureux que moi, comment pouvez-vous .. ? "

Elle s'interrompit dans un profond soupire. Maintenant debout, elle avait une meilleure vue sur le dos de Fabien. Les ailes n'étaient pas attachées.. Elles étaient incrustées, cousues, dedans ou n'importe quel mot qui signifiait "dans la peau" de l'homme. Une mince couche de peau reliait les ailes à la peau de son dos. Une petite plainte d'étonnement se fit entendre de la bouche d'Ariane. Elle ne put s'empêcher de toucher, quoi que cet acte aille lui coûter certainement beaucoup. Il était d'une nature très mauvaise et impolie. Elle ne devait pas toucher l'homme sans en avoir eu l'invitation, et même à ça, sa main n'écouta point sa tête. Elle caressa les plumes de la racine jusqu'au bout, touchant l'endroit où la peau et l'aile faisaient fusion, guettant une réaction de l'homme..
" C'est irréel " susurra-t-elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabien Smith
Marchand errant
avatar


MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   Lun 13 Avr - 18:19

Lorsque Ariane explosa en se relevant Fabien fut prit d'une vive crainte. Il n'allait tout de même pas accepter de se laisser crier après par une dame qui était au moins quatre fois plus jeune que lui. Il s'apprêtait à lui faire savoir qu'il n'appréciait pas et que, même s'il n'aurait pas du laisser son regard glisser, il n'en était pas moins insultant de se faire reprendre par une femme quatre fois plus jeune que lui.

Au même moment le corps de la jeune femme, qui s’était levée, figea sur place et sa main s'avança vers son dos. Ariane commença à toucher les ailes dans le dos de Fabien, qui fut extrêmement surpris de sentir ce contact comme si on lissait ses cheveux. Il aimait beaucoup ce contact, il le trouvait même extrêmement plaisant. Le seul rapprochement qu’il pu faire avec ce qu’il ressentait était l’expression que les chats ont lorsque l’on leur caresse la base des oreilles.

Lorsque la dame eut fini de susurrer. Il ne put s'empêcher d'ajouter la phrase suivante tout en essayant de lui paraitre poli.


« Je vous assure que tout cela est aussi irréel pour moi. Es-ce que vous avez votre étrange tatouage depuis longtemps ou depuis peu? Il semble très rouge. »

Il prit alors le temps de finir d'assimiler ce que la jeune dame avait dit avant de s'emporter sur son regard mal placé.

* Angleterre? Je n'ai jamais mit les pieds en Angleterre. En plus, je n'ai jamais entendu parler d'une guerre, qui aurait eu lieu en Angleterre, depuis la deuxième guerre mondiale. Ouf cette fille divague mon vieux Fabien. *

Fabien s'écarta quelque peu de la main qui lui faisait un si grand bien pour pouvoir se relever; lorsque sans y penser, il tenta de déplier son bras cassé pour s'aider. Il ne put retenir une grimace de douleur et de lâcher un cri de douleur.

« Je suis désolé si je vous ai fait peur. Je crois que mon bras est cassé. Je vais, encore, avoir besoin d'une radiographie. C’est le doc qui va vouloir me tuer. »

Cherchant dans de vieux souvenir qui ne lui revinrent pas clairement il tenta de sortir une phrase en accord avec la façon de parler de la dame.

« Pourriez-vous m'aider à me relever madame afin que nous puissions avancé sur ce petit chemin? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane Lothlorien
Nouvelle Arrivée
avatar


MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   Mar 14 Avr - 21:15

La réaction que Fabien eu à son contact la surprenait encore plus. Elle l'observait tendrement, suivant des yeux les traits changeant du visage de Fabien et guettant un mouvement de recul. Elle était consternée de voir que son touché ne le dérangeait pas. Ariane s'était calmé, comme à son habitude. Pourtant, cet état d'esprit ne dura pas longtemps et partit aussi vite qu'il était arrivé. La seule mention de son tatouage la fit rougir, rendant son tatouage encore plus visible et présent. Au moins, cette fois-ci, il ne lui brûla plus le visage. Elle détacha son regard de ses ailes pour le fixer droit dans les yeux. Son regard avait eu un changement si radical quand elle lui parla qu'on aurait pu dire que ce n'était pas la même Ariane. Son air fier et son arrogance l'avait quitté. Son visage la trahissait, laissant voir ce qu'elle était vraiment : une orpheline qui n'a jamais connu la tendresse. Ariane avait toujours été celle qu'on oubliait dans le coin, et jamais avant ce moment quelqu'un avait eu l'air de s'intéresser plus qu'il faut à sa marque de naissance. Les seuls commentaires qu'elle avait eus étaient ceux des autres orphelines, et ça, à l'époque de son enfance. Il faisait bien longtemps que tout le monde ne s'intéressait plus à ce qu'ils considéraient comme une marque diabolique. Ariane soupira et répondu très simplement d'une voix teintée de désespoir :

" Rouge vous-dites? Comment rouge? J'en souffre beaucoup depuis que je me suis réveillée ici, et cette douleur de brûlure constante est le seul souvenir que j'ai de mon état d'inconscience précédent.. " Elle reprit un second souffle et continua : "En fait.. Hum.. Je l'ai depuis la naissance.. et .. euh.. Jamais avant vous quelqu'un ne m'en avait demandé la nature... J'ignore comment et pourquoi j'ai eu ce tatouage, et personne n'a pu me l'expliquer jusqu'à présent. Pour moi, il n'est qu'un énorme fardeau qui attire le regard indiscret des gens. Il ne mérite certainement pas l'attention qu'on lui porte et je souhaite ne l'avoir jamais eu. " Elle finit sa phrase plus confiante qu'elle ne l'avait débuté. Elle soupira encore.

Pendant qu'elle finit sa phrase, Fabien eu le temps de s'arracher à sa main caressante et essayer de se lever. Le cri qu'il lança la fit sursauter. Le calme de la prairie et son absence de sons troublants empira son sursaut. Le seul bruit présent à ce moment là était le vent qui caressait doucement les herbes vertes. Elle le regarda d'un oeil sévère avant de se pencher à ses côtés. De gestes très maternels, elle s'agenouilla en face de lui et prit son bras d'une main.
" Ne bougez pas " Elle avait utilisé un ton formel. Elle examina légèrement des yeux son poignet, son avant bras, son coude et son épaule. Son regard dévia malgré elle vers le torse nu de Fabien. Elle fronça les sourcils et déposa doucement son bras. D'un mouvement sec, relevant sa robe, découvrant ainsi une partie de sa jambe et de sa cuisse, elle déchira un morceau de son jupon, au-dessous de sa belle robe rouge. De cette manière, personne ne remarquera cette mutilation de vêtement. Elle passa le morceau de tissu blanc sous le bras de Fabien, prenant soin de faire attention et lui fabriqua en moins de deux une écharpe assez solide pour supporter son bras et limiter les mouvements inutiles qui lui feraient mal. Encore une fois, avant de finaliser le dernier nœud, son regard, par intérêt (elle n'avait jamais vu un homme torse-nu, excepté dans les livres), regarda -examina plutôt- chaque parcelle de peau de l'homme. Elle finalisa son bandage et se recula.

" Et voilà. C'est le mieux que je puisse faire pour l'instant. Désolé d'avoir été indiscrète, mais mes tutrices m'ont toujours inculqué que la santé était le seul motif qui désobéissait aux règles de convenance sans aucunes réprimandes. " Elle pausa et revenu à la charge avec un regard interrogatoire. " Je vous demande pardon, mais qu'est qu'une radiographie, monsieur? ". Elle s'était relevée et lui tendait sa main frêle et blanche. Au moins, le soleil ne tapait plus sur leurs têtes et s'était couvrit. À regarder le ciel, il allait bientôt être entièrement couvert de nuage, à ce que Ariane pouvait en déduire. Elle espéra du moins que la pluie n'accompagnerait pas ces nuages, car elle n'était pas en état de se mouiller et les champs n'offraient aucun abris possibles. Elle se demandait bien où ce chemin menait. * Cela va être une longue journée * pensa-t-elle.

[ Comme dans ta description, j'ai pris pour acquis que Fabien était torse nu. Mais bon, s'il porte autre chose en ce moment, t'a juste à me le spécifier et je changerai mon message Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chute dans un nouveau monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chute dans un nouveau monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elemental Shadows :: Le jeu :: La Terre :: Les Champs-
Sauter vers: